Dossiers de lecture

Langage et pouvoir symbolique

Publié dans Dossiers de lecture

« Vision et division du monde social »

Pour lui, l’action proprement politique est possible parce que les agents, qui font partie du monde social, ont une connaissance de ce monde et que l’on peut agir sur le monde social en agissant sur la connaissance de ce monde.
« On voit combien la réalité sociale d’une pratique comme l’alcoolisme (mais la même chose vaudrait de l’avortement, de la consommation de drogue ou de l’euthanasie) se trouve changée selon qu’elle est perçue et pensée comme une tard héréditaire, une déchéance morale, une tradition culturelle ou une conduite de compensation ».

La « pré-vision » politique est par soi une « pré-diction » qui vise à faire advenir ce qu’elle énonce ; elle contribue à la réalité de ce qu’elle annonce par le fait même de l’énoncer. Toute théorie est un programme de perception, mais nous dit Bourdieu « cela n’est jamais aussi vrai que pour les théories du monde social. »

L’auteur nous dit plus loin qu’en politique « dire c’est faire », c’est plus exactement se donner les moyens de faire en faisant croire que l’on peut faire ce que l’on dit.
La vérité de la promesse ou du pronostic dépend de la véracité mais aussi de l’autorité de celui qui les prononce ; c'est-à-dire de sa capacité de faire croire en sa véracité et en son autorité.
Le pouvoir symbolique envisagé comme pouvoir de constituer le donné par l’énonciation, de faire voir et de faire croire, de confirmer ou de transformer la vision du monde, et par là, l’action sur le monde donc le monde, ce pouvoir est qualifié de quasi magique par Bourdieu qui permet, selon lui, d’obtenir l’équivalent de ce qui est obtenue par la force (physique ou économique) grâce à l’effet spécifique de mobilisation, qui ne s’exerce que s’il est reconnu, c'est-à-dire méconnu comme arbitraire.
« Le champs politique est le lieu, inaccessible aux profanes, ou se fabriquent, dans la concurrence entre les professionnels qui s’y sont engagés, des formes de perceptions des d’expression politiquement agissantes et légitimes, qui sont offertes aux citoyens ordinaires, réduits à l’état de « consommateurs ». »

Bourdieu explique que le pouvoir symbolique est un pouvoir invisible qui ne peut s’exercer qu’avec la complicité de ceux qui ne veulent pas savoir qu’ils le subissent ou même qu’ils l’exercent.
Pour citer un exemple ; « le système de classement universitaire qui mobilise sous une forme méconnaissable les divisions objectives de la structure sociale et spécialement de la division du travail convertit des propriétés sociales en propriétés de nature ».
Bourdieu explique que « l’ordre social doit pour une part sa permanence au fait qu’il impose des schèmes de classement qui, étant ajustés aux classements objectifs, produisent une forme de reconnaissance de cet ordre, celle qu’implique la méconnaissance de l’arbitraire de ses fondements. »
Bourdieu introduit alors la notion de doxa originaire qui peut être envisagée comme le contrat tacite d’adhésion à l’ordre établi. Il ajoute plus loin qu’elle est orientée vers la naturalisation de l’ordre social et qu’elle emprunte toujours le langage de la nature.
Pour l’auteur, la production des idées sur le monde social se trouve toujours subordonnée à la logique de la conquête du pouvoir, qui est celle de la mobilisation du plus grand nombre.

Ainsi, « Le champ politique est un des lieux privilégiés de l’exercice du pouvoir de représentation ou de manifestation qui contribue à faire exister pleinement, c'est-à-dire à l’état objectivé, directement visible de tous (public officiel donc autorisé) ce qui existait à l’état, pratique, tacite ou implicite. »
Bourdieu ajoute que ce pouvoir de manifestation peut s’exercer à propos de tout de qui touche au monde social, à la vision de ce monde et donc à la division de celui-ci ; il prend pour exemple le féminisme qui va imposer de nouveaux principes de classement et de regroupements des choses perçues et, par là, de nouveaux groupes.

Qui est en ligne ?

Nous avons 153 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien