Attributions causales et de responsabilité

Le biais de complaisance

Publié dans Attributions causales et de responsabilité

On doit la première expérience présentée datant de 1954 à Jonhson, Feigenbaum et Weiby. La seconde date de 1975 et on l'a doit à Stephan, Davis et Bernstein.

L’expérience a été réalisée auprès d’enseignants.

Ils devaient déterminer si le degré de réussite de leurs élèves était plutôt dû aux habiletés et efforts des enfants, ou à leurs propres talents pédagogiques.

En fait, les résultats mettent en évidence « le biais de complaisance » qui consiste à s’attribuer les réussites et attribuer à des choses ou personnes extérieures les échecs.

Ainsi, si l’enfant réussissait, les professeurs avaient tendance à s’attribuer le crédit de cette réussite.
Par contre, si l’enfant était en situation d’échec, les professeurs avaient tendance à blâmer l’enfant en question.

Cette fois, l’expérience a été réalisée auprès d’élèves.

Ils devaient déterminer si leur degré de réussite était plutôt dû à eux-mêmes, leurs efforts, ou à leur professeur.

En fait, les résultats mettent encore en évidence « le biais de complaisance ».

En d'autres termes, si l’enfant réussit, il aura tendance à s’attribuer le crédit de cette réussite.
Par contre, si l’enfant échoue, il aura davantage tendance à blâmer son professeur.

Johnson, T. J., Feigenbaum, R., & Weiby, M. (1964). Some determinants and consequences of the teacher's perception of causation. Journal of Educational Psychology, Vol 55(5), Oct 1964, 237-246.

Bernstein, William M.; Stephan, Walter G.; Davis, Mark H. Explaining attributions for achievement: A path analytic approach. Journal of Personality and Social Psychology, Vol 37(10), Oct 1979, 1810-1821.

Qui est en ligne ?

Nous avons 307 invités et aucun membre en ligne

Contact

Soutenir le site

soutien